Formative - chapitre 2

Deuxième chapitre !!!
Un peu plus d'action... mais on y va doucement quand même ^^

***


Bill rinça l'assiette dans l'évier, chantonnant au son de la radio pendant qu'il lavait. Tom essuyait le plan de travail à côté de lui et leur mère, assise à table, essayait de recoudre un bouton d'une vieille chemise de Tom.

“Tu n'es pas du tout dans le ton,” dit Tom à Bill. Il souriait et Bill lui envoya un peu de mousse.

“Si j'y suis.”

“Tu ne reconnaîtrais pas un refrain s'il te tombait dessus.”

Bill grommela. “Elle est bonne celle là.” Il rinça la dernière assiette et Tom jeta son éponge dans l'évier.

“Ouah, je suis vraiment crevé,” dit Tom en baillant de façon excessive. Bill leva les yeux au ciel. Il était seulement huit heures. “Je crois que je vais aller me coucher.” Il lança à Bill un regard appuyé. Il avait une lueur dans le regard et Bill détourna les yeux, les joues brûlantes.

“A plus,” dit Bill, mais Tom ne partit pas.

“Tu ne va pas te coucher?” Il leva un sourcil.

“Non,” répondit Bill, relevant un coin de sa bouche en un sourire. “Je ne suis pas fatigué.” Il lança une poignée de mousse dans les dreads de Tom. Tom grimaça et les secoua en allant embrasser sa mère pour lui dire bonne nuit

Puis il disparut en haut des escaliers.

Bill se rinça les mains en regardant son frère partir. Il savait ce que Tom avait vraiment voulu dire. Du moins il le pensait. Les frères avaient toujours communiqué avec des codes subtils. C'était quelque chose qui énervait leurs professeurs et ennuyait leurs amis. Et là, pour la première fois, Bill n'était pas tout à fait sûr de parler le même langage que Tom.

Bill fronça les sourcils et s'assit à côté de sa mère à table. Elle se concentrait tellement qu'elle l'avait à peine remarqué.

“Maman?”

Elle leva les yeux, presque étonnée de voir Bill assis là. “Oh, Bill.”

“Qu'est ce que c'est?” Bill se pencha pour voir ce qu'elle réparait.

“Cette chemise à ton frère date de Mathusalem mais il l'adore,” lui dit elle en la levant. Bill grimaça. La chemise était horrible. “Je l'ai quand même réparée de nombreuses fois. Elle n'a plus aucun de ses boutons d'origine et empeste continuellement l'odeur de Tom.”

Bill grimaça encore. “Baa...”

Sa mère soupira et reposa la chemise sur la table. “Apporte la lui en allant te coucher. Bonne nuit, mon coeur.”

Elle l'embrassa sur le front et alla dans une autre pièce. Bill se leva lentement et attrapa la chemise rapiécée. Il ne s'était écoulé qu'environ dix minutes depuis que Tom avait dit qu'il allait au lit, et Bill ne voulait pas paraître trop impatient. Il monta dans sa chambre et jeta la chemise de Tom sur son lit. Il la lui donnerait plus tard. Puis il alla dans la salle de bain, s'observa dans le miroir un moment, et se mit en pyjama.

Il était neuf heures dix quand Bill se faufila vers la chambre de Tom. Il ne frappa pas, se glissa simplement dans la chambre obscure et tâtonna pour trouver le coin de lit le plus proche.

“Bill?” dit une voix douce.

“hm hm,” murmura Bill en se dirigeant à quatre pattes du pied du lit vers les oreillers. Il s'allongea et se pelotonna sous les couvertures, cognant la jambe de Tom. “Pardon.”

Il s'installa et ils restèrent allongés, immobiles pendant quelques instants. Bill était juste en train de bailler quand Tom s'éclaircit la gorge.

“Tu es fatigué?”

“Non.”

“Bien.”

Bill se tortilla un peu. Tom n'avait jamais dit ça avant. Il se mit de son côté, comme il le faisait la plupart des nuits et appuya ses mains sur son bas-ventre. Il était déjà dur, ce qui n'était pas surprenant. Il était excité depuis que Tom était parti au lit.

Il glissa une main dans son bas de pyjama et soupira doucement. Il était sur le point de se prendre en main quand Tom lui attrapa le bras, tirant sa main en arrière.

"Attends," dit Tom. "Ne le fais pas déjà."

C'était nouveau pour Bill. Il ne savait pas vraiment quoi faire. Tom le tira pour l'allonger sur le dos et lâcha son bras. Bill décida d'obéir à Tom, et laissa retomber sa main.

"Montre moi comment tu fais," chuchota Tom. Tom descendit les couvertures et même si Bill était entièrement habillé, il se sentait exposé. “Aller.”

“Tom...” Bill essaya de se retourner, mais Tom lui bloqua le bras, l'empêchant de bouger. “C'est... bizarre.”

“Je veux juste t'aider,” dit Tom. “C'est pas comme si je te demandais d'enfreindre la loi. Comment je peux faire sinon?”

“Je n'ai pas besoin d'aide, crétin,” rétorqua Bill.

“Je ne te jugerai pas, si c'est ce que tu penses,” dit Tom. “On est pareil en bas, tu sais.” Tom sourit et Bill rigola.

“Peut-être que je suis fatigué,” dit Bill, plissant les yeux vers Tom.

“N'importe quoi. Vraiment?”

“Non,” admit Bill. “Mais je n'ai pas besoin de ton aide. Tu ne sais pas tout.”

“Je sais ce qui fonctionne,” insista Tom.

“Oui, pour toi.”

“Je parie que ça marcherait pour toi aussi. Aller. Arrête de faire le bébé.”

Le ventre de Bill se contracta un peu et il abandonna. “OK.” Bill prit une grande inspiration et descendit un peu son bas, dévoilant ses hanches. Tom hocha la tête pour qu'il continue et Bill glissa sa main dans son pyjama, se sentant chaud et dur. Tellement dur. Il laissa échapper un souffle à ce contact.

“Tout va bien,” dit Tom. Bill bougea à côté de lui, leurs épaules s'effleurant.

Bill rougit en sortant son sexe de son pyjama, et rougit encore plus quand il remarqua que Tom regardait intensément son érection. Tom l'avait déjà vu nu avant, il l'avait même déjà vu se toucher, mais Tom avait toujours été nu lui aussi. Là il n'y avait que Bill

“Montre moi,” dit Tom. Le son grave de sa voix fit se contracter l'estomac de Bill.

Bill n'hésita pas plus longtemps. Il entoura sa verge de sa main et se caressa de façon rude et maladroite. Il y avait un plaisir incontestable dans ses gestes mais également un sentiment inconfortable qui l'étourdissait. Il retira sa main.

“Pourquoi tu t'arrêtes?” demanda Tom. “C'était que l'échauffement.”

“Je sais pas,” dit Bill. “Tu as dit que je m'y prenais mal.”

“Touche le bout,” suggéra Tom. “Ça marche toujours pour moi.” Tom glissa sa main sous son boxer et Bill regarda le mouvement. Le sexe de Bill se redressa et Tom lui grogna d'essayer aussi.

Bill toucha le bout, surpris de le trouver humide et tellement sensible. Son souffle se coupa et il laissa retomber sa tête contre la tête de lit. “Ooh,” gémit-il.

“C'est bon?” demanda Tom.

“Je sais pas.”

“Tu devrais le savoir.”

“Est-ce que je m'y prends mal encore?”

Bill enroula sa main autour de son gland, très conscient du regard de Tom

“Laisse moi essayer,” dit Tom. Les yeux de Bill étaient presque entièrement noirs. Tom se pencha en avant, ses mains suspendues au-dessus des cuisses de Bill. “N'aie pas peur, je veux juste...”

“Aider,” dit Bill. “Aide moi.”

Bill se surprenait lui-même d'être aussi entreprenant. Il se sentait à l'aise avec Tom mais il y avait quand même une nervosité toujours présente qui le faisait légèrement trembler. Il espérait que Tom ne le remarquerait pas. Il ne voulait pas que son frère sache qu'il avait peur. Personne n'avait touché Bill avant.

Mais Tom était son frère. Donc ça allait, en quelque sorte.

Tom entoura le sexe de Bill de sa main et Bill cria.

“Tais toi,” dis Tom. “Maman va entendre.” Bill couina et Tom le caressa lentement de haut en bas. Bill manqua de tomber du lit. “Tu vois comment je fais?”

Les yeux de Bill étaient fermés

Tom soupira et le caressa encore. “Tu dois être attentif.”

“Hm hm,” grogna Bill. Ses hanches suivaient les caresses de Tom. “Je le suis.”

Tom laissa son pouce passer sur le gland et Bill hurla presque. Tom plaqua son autre main sur la bouche de Bill et continua ses caresses.

Bill n'était plus qu'une épave gémissante. “Tom,” gémit-il dans la main de son frère. “Tommmmm.”

Tom tordit son poignet et Bill mordit dans la main qui lui couvrait la bouche.

“Putain!” jura Tom, retirant sa main. La main sur le sexe de Bill se retira également. Bill geignit.

“Pardon,” dit-il, pantelant. Tout son visage était cramoisi.

“Tu as visiblement besoin de mon aide,” dit Tom. “Essaye encore.”

“Mais tu te débrouillais très bien,” dit Bill.

“Oui, mais j'essaye de t'aider, pas de te satisfaire moi même.”

Bill acquiesça lentement et dit, la voix basse et douce, “Mais c'était si bon.”

Tom sourit. “Je sais, tu m'as mordu.”

Bill rougit encore plus et descendit une main sur son ventre puis vers son sexe. Tom se repris en main tandis que Bill se touchait avec hésitation. Bill suivait les mouvements de main de Tom avec attention.

“Laisse moi voir comment tu fais,” murmura Bill. Tom descendit son boxer, s'exhibant totalement. Bill gémit à cette vue. Le pénis de Tom était dur et rouge, tout comme le sien. “Est ce que c'est bizarre?” demanda Bill.

Leurs yeux se fixèrent.

“Rien à foutre,” dit Tom. Tom commença à se caresser et Bill accompagna ces caresses sur sa propre érection. “Fais ce que je fais.”

Bill suivit l'exemple de Tom. Il n'était pas très bon pour l'imiter et ses attouchements étaient aussi gauches qu'auparavant, mais maintenant, en regardant Tom se masturber, tout semblait dix fois meilleur.

“Oh putain,” chuchota Bill. Il sentit une chaleur se concentrer dans son bas-ventre. Il regarda Tom et lui sourit.

“Bon?”

Bill gémit bruyamment. “Oui.”

“Tu fais beaucoup de bruit,” dit Tom.

“Désolé.” Bill continuait de se toucher. “Mais je ne peux pas m'en empêcher.” Bill gémit encore et Tom mit sa main sur la bouche de Bill comme il l'avait fait auparavant.

“Ne mords pas trop fort,” dit Tom et Bill acquiesça, ouvrit la bouche et la referma gentiment sur la main de son frère. Ils étaient assis, comme ça, Bill suçant la peau de Tom et faisant de son mieux pour ne pas jouir avant lui.

Tom ralentit ses caresses et Bill ne suivait plus ses mouvements. Tandis que ses mouvements s'accéléraient, sa bouche se détacha de la main de Tom et il enfouit son visage dans l'épaule de Tom.

“Bill, ralentis,” dit Tom, pressant une main sur la cuisse de Bill. “Tu vas trop vite. Tu réfléchis trop. Laisse les choses se faire.”

“Je laisse les choses se faire,” se plaignit Bill. Il tenta de ralentir et découvrit qu'un rythme régulier était beaucoup plus satisfaisant. “Oh...”

“Bien. Ça a l'air bon.”

Les mots de Tom le firent décoller. Bill mordit dans son épaule et ils gémirent tous les deux.

“Bill,” haleta Tom. Bill enfonça ses dents plus profondément et passa sa jambe droite par-dessus celles de Tom. Tom était complètement recouvert. Les hanches de Bill partirent en avant et il jouit sur ses mains

“Putain,” murmura Bill, tombant en arrière, son corps se blottit contre Tom. “Putain.”

Bill sentit Tom s'immobiliser à côté de lui et vit qu'il ne se touchait plus.

“Ne t'arrête pas parce que j'ai fini,” dit Bill contre le bras de Tom. Tom se caressa et Bill se redressa un peu et regarda. “Tu le fais mieux que moi, tu vois? Tu avais raison.”

“Tu vas t'améliorer,” dit Tom, accélérant le rythme sur son érection. “Tu as juste besoin d'entraînement.”

Bill soupira et dit, “C'est vrai,” avant de placer une douce main sur le sexe de Tom. “Laisse moi essayer.”

Tom secoua la tête mais Bill s'empara de lui quand même. Tom retira sa main et laissa Bill prendre les choses en main.

“C'est comment?” demanda Bill.

“Plus fort,” dit Tom. Bill le caressa plus fort, tordant sa main comme Tom l'avait fait plus tôt. “Tu apprends vite.”

Bill sourit et fit courir un doigt sur le gland. Tom trembla. “Je sais ce que ça fait.” Bill recommença et le bassin de Tom partit en avant. “Tu es proche?”

Tom donna un coup de bassin et gémit “Oui.”

“Tu ne te sens pas mal pour moi là, hein?”

“Tais toi. Ne t'arrête pas.”

Bill n'eut qu'à faire deux va et vient de plus avant que Tom ne rejette sa tête en arrière et jouisse en silence. Bill continua de le caresser alors qu'il haletait.

“C'était bon?” demanda Bill.

“Bordel, oui,” dit Tom. “C'est carrément différent quand c'est quelqu'un d'autre qui le fait.”

“Oui, c'était meilleur quand tu le faisais.” Bill retira sa main de Tom. “Tu devrais recommencer, de temps en temps.”

“Je le ferai si tu le fais,” dit Tom.

“Tu dis ça juste parce que tu te sens mal pour moi.”

Tom secoua la tête en se tournant de son côté, tirant la couverture à ses épaules. “Non.”

Bill sourit dans l'obscurité et se tourna de son propre côté, dos à Tom. “Bonne nuit, Tomi.”

“Ne m'appelle pas comme ça. Bonne nuit.”


**


Bill et son meilleur ami Andreas entrèrent dans la cuisine par la porte de derrière. C'était samedi et il revenaient juste d'une virée en ville. Andreas avait une glace et Bill léchait les restes d'un milk-shake fondu.

“Tom est par là?” demanda Andreas, repoussant ses cheveux de ses yeux et en collant quelques uns à sa glace. “Ah, merde.”

Bill rit. “Euh... Je crois qu'il traîne avec Georg, ils revoient des trucs pour notre prestation de la semaine prochaine.”

“Oh, d'accord,” dit Andreas. “Vous avez une prestation.”

“Ce n'est pas grand chose.” Bill ne pouvait cependant pas retenir l'excitation de transparaître dans sa voix.

“Si ça l'est!” Andreas colla sa glace sur la joue de Bill.

“Beurk, Andreas!” s'exclama Bill. Il lança sa paille à Andreas et rit quand un peu de la glace au chocolat arriva dans les cheveux décolorés de son ami. Andreas hurla et plaqua Bill au sol, maculant son visage avec sa glace bleue.

C'est ainsi que Tom les trouva quelques instants plus tard, enchevêtrés en un tas de dessert fondu.

“Qui est ce qui gagne?” demanda Tom, souriant aux deux autres. Bill poussa Andreas de sur lui, essuyant ses joues. “Vous êtes dingues tous les deux.”

“Salut, Tom,” dit Andreas, se dégageant de Bill et se remettant debout.

“Qu'est ce que vous allez faire tous les deux?” Tom alla au réfrigérateur, trouva le lait et en pris une gorgée à la bouteille.

“Beurk, Tom,” dit Bill en grimaçant. “On était sur le point de monter pour aller écouter de la musique et faire un peu les leçons.”

“Ça a l'air naze,” dit Tom sans y aller par quatre chemins.

“Ouais,” ajouta Andreas. Bill leur lança un regard.

“C'était ton idée,” dit Bill à Andreas.

Andreas haussa des épaules.

“On a qu'à aller à la vieille cabane,” suggéra Tom. “Je crois que Georg y a laissé un peu d'herbe.”

“J'ai pas envie,” dit Bill immédiatement.

“Aller, Bill,” dit Andreas.

Bill fronça les sourcils. Ça se passait toujours comme ça. Andreas était son meilleur ami, pas celui de Tom. Mais Tom finissait toujours par lui voler Andreas. Sûrement parce que Tom était plus cool que lui.

“Vous n'avez qu'à y aller, je reste ici,” dit Bill. “Je ne veux pas me salir.”

“Comme tu veux,” dit Andreas. “Je vais chercher mes chaussures.” Andreas courut vers la chambre de Bill pour récupérer son sac de cours, laissant les deux frères seuls.

“Pourquoi il faut toujours que tu gâche tout?” demanda Bill dès qu'Andreas fut hors de vue. “Tu sais que je déteste cette cabane.”

“Tu ne la détestes pas,” dit Tom.

“Oh si!”

“Tu as aidé à la construire.”

“Non.” Bill croisa les bras. “Je me suis assis par terre et vous ai regardé pendant que vous la construisiez. J'y suis à peine allé ces derniers temps, pas depuis que tu m'as fait essayer cette cigarette.”

“T'es chiant, Bill,” dit Tom d'un ton égal.

Bill leva les yeux au ciel. “Si tu le dis. “

“Bill,” dit Tom presque suppliant. “Ça sera marrant, On essayera juste de fumer l'herbe. Si t'aimes pas ça, on arrêtera et on ira dans ta chambre écouter de la musique.”

Bill se demanda quand c'était arrivé. Il se demanda quand il était devenu le rabat-joie. Pourtant il ne pouvait jamais vraiment dire non à Tom au final. “OK, mais je ne vais sûrement rien essayer.”

"Cool," dit Tom avec un large sourire. “Je te le revaudrai, promis.” Il remua ses sourcils de façon comique et Bill ne put s'empêcher de rire.

“T'es tordu,” dit Bill. Il lança un peu de glace au visage de Tom et celui-ci rit en la léchant.

“C'est pas ce que tu disais cette nuit!”

“Mon dieu! Tu vas te taire?”

Tom secoua la tête et pinça durement Bill au bras. Andreas revint dans la pièce, ses baskets aux pieds.

“Tout le monde est prêt?” demanda-t-il aux jumeaux.

Bill détourna son regard de Tom et regarda Andreas. “Oui. Je viens avec vous.”

Andreas sourit. “Je le savais.”

Bill leva les yeux au ciel et Tom le cogna dans l'épaule. “Bill, va chercher le briquet de secours de Maman.”

“Bien sûr. Mettons mes empreintes digitales sur l'arme du crime,” grogna Bill, mais il alla le chercher quand même. Il était un peu fâché envers lui même pour avoir cédé à Tom encore une fois, comme toujours, mais en fait il s'en fichait. Il finissait toujours par s'amuser plus avec Tom.

***

Et voilà!
Pour celles qui l'ont éventuellement déjà lue, j'ai corrigé quelques fautes et modifié quelques trucs dans la traduction.
J'espère que ça plait toujours à tout le monde, les auteurs de cette fic sont vraiment incroyables!

(Pour celles /ceux?/ que ça intéresse, j'ai mis la suite de mon TS sur mon blog *)


Pix : dark-bill

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.179.247) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Billou-kltz

    05/12/2010

    J'aime , j'aime , j'aime *O*

  • chaos87th

    26/09/2010

    J'ai l'impression que Tom manipule un peu Bill pour qu'il fasse ce qu'il veut et que l'inverse ne fonctionne pas.

  • Une-Passion-Un-Amour

    02/05/2010

    Héhé j' ai adore xD

  • Wo-sind-deine-Hande

    15/11/2009

    Pauvre Bill il se fait volé Andreas.
    J'adore, Tom file des cours de masturbation à son freère -_-'

    Bzeuh, TK.

  • WriteeaLetteer-Yaooi

    27/10/2009

    C'est fou ! Ca va pas trop vite comme toutes les fictiosn et pourtant le rythe est tellement plus soutenu ! 'jadore !

  • Jugendwahnsinn-Yaoi

    23/03/2009

    Bonjour :)

    J'ai commencé à lire la version original, mais je m'y perds toujours alors je continue ici :)

    Voilà :)

  • jesuis-personne

    02/01/2009

    Comme tu le dis, ces auteurs sont vraiment incroyable, merci de trduire cette histoire pour les moins bilingue d'entre nous, comme moi .

  • x-st0ry-TH-PDP-x

    25/11/2008

    De toute façon, les jumeaux ont les même empreintes digitales =P
    Lol, genre je pense qu'au côté scientifique de l'histoire xD'

  • xx-freiheit-x-lemon89-xx

    17/11/2008

    Cette fiction est géniale, je crois que je vais y passer l'aprem !!!

    J'adore l'idée que Tom apprend à Bill à se branler !

  • xx-Yaoi-entreBill-Tom-xx

    08/11/2008

    Bill à l'air d'ètre amoureux de Tom ...
    Mais est-ce que Tom l'aime? xD

Report abuse